Le Commencement de la Guerre


English

Français

Nederlands


Onset_intro1.jpg (35791 bytes)

La ville des Souffrances
Aujourd’hui la plupart des personnes se rappelleront la ville de Sarajevo comme la belle place des Jeux Olympiques d’Hiver en 1984 et plus tard comme le centre des guerres bosniennes début les années 1990. Cettes guerres – d’origine ethniques entre Croates, Serbes et Bosniens islamiques ont fait plus d’un quart de millions de victimes.

Vers 1996 un paix difficile s’était établi et la Bosnie-Herzegovie avait regagné son indépendance officiëlle. Elle donnait forme à la 4ème nouvelle nation coupée dans le corps d’une Yougoslavie créée en 1919 et qui était la réalisation de 500 ans de rêves nationalistes slaves. Cependant vers 1996 Sarajevo était une ville souffrante, détruite et brisée.
De nos jours on se rappelle très peu que Sarajevo était véritablement une ville de souffrances pour les générations d’Européens et Américains nées avant 1940. C’était une ville dont rien que le nom était comme les cendres dans la bouche de dixaines de millions d’Européens. Le mot Sarajevo présentait pour eux le symbole comment la tragédie sur un niveau profondément humain pouvait être détournévers des mauvais buts par des hommes puissants et se faisant la belle part pour escaler au-delà du pouvoir de l’imagination. Tout cela et encore parceque Sarajevo était la location d’un seul incident qui a déclenché la Grande Guerre. Ici on a tuéle 28 juin 1914 un homme méprisé et sans amis et sa femme dédaignée en public.
Gavrilo Prinzip, un nationaliste Serbe, avait tué d’un coup de fusil l’archiduc Franz Ferdinand, l’héritier du trône autrichien-hongrois et sa femme Sophie von Chotkovato. Deux personnes représentant les symboles de pouvoir et de l’empire, furent malheureusement très peu regrettées par ceux qui les connaissaient. C’était là le début de l’atrocité. Maintenant dans les années 1990 Sarajevo réclame à nouveau le titre de la Ville des Souffrances, qu’on lui avait attribué quelques trois générations plutôt.
Sarajevo, l’étincelle qui a mis le feu à la Grande Guerre, dont les incendies se ne sont éteintes qu’après avoir plongé 25 nations dans une guerre et qu’après avoir consummé plus de 20 millions de vies.


  Cliquez ici pour voir les images !


Free counter and web stats Site Map Home